Les femmes, sur tous les fronts. Le front médiatique du cinéma, le front quotidien du monde professionnel ou celui de l’intime, le front du vin. Sur tous les fronts, tous les jours sans attendre le 8 mars, journée internationales des droits de la femme.
L’histoire s’accélère, nous conforte dans la résolution à faire bouger les lignes, conquérir de l’espace public (1), construire des solidarités, une sororité chère à Sandrine Goeyvaerts, présidente des Women do wine. Entre nous, et avec des hommes à nos côtés. A ceux “qui en ont” et l’ont tapageur (référence aux défenseurs de Roman Polanski), je préfère ceux qui sont, qui sur nos fronts posent leur soutien affiché.
Rendre les femmes visibles, oubliées de l’histoire, longtemps écrite par les hommes, transparentes dans les archives, absentes du débat public, du vote, et aujourd’hui encore sous-représentées dans les instances dirigeantes, économiques, politiques, institutionnelles… Mon cheminement contient dans cette démarche.  Alors à vous, femmes du vin en 2020, que j’ai eu le bonheur de croiser, avec lesquelles j’ai travaillé, que j’ai soutenues et qui m’ont soutenue, vigneronnes, sommelières, cavistes, restauratrices, commerciales, journalistes, oenologues, communicantes … présidente de région, et à vous, hommes dans l’action à nos côtés, ces mélanges photographiques d’instants partagés, traces passagères et sillons profonds d’une histoire en mouvement.
#womendowine, #heritieres de Bacchus,#vinifilles  #femmes du vin #8mars

(1) https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/la-longue-marche-des-combats-feministes. Lire et relire Michelle Perrot, sur “Le chemin des femmes” (son dernier ouvrage)

Share and Enjoy !

Pin It on Pinterest