Le muscat autrement

Les cuvées, l’Originel et Prima Ora nous plongent dans un retour au sources : celles d’une culture antique des muscats sur nos rivages, de la surmaturation des raisins par passerillage (laissés séchés sur pied). Elles s’inscrivent dans la tradition des vins doux sans mutage à l’alcool ou au SO2.

En symbiose avec un environnement hors normes et fragile, surplombant, entre terre et eau, un étroit cordon littoral hors de question d’employer des produits chimiques, et d’user de trop de mécanique, à la vigne comme en cave. La remise en culture de terres abandonnées, en cours de certification bio, s’opère exclusivement avec des produits naturels, sans labours, dans une biodiversité retrouvée.

En cave, soutirages et débourbages sont menés par gravité. L’élaboration des vins se nourrit de méthodes ancestrales mais aussi d’apports techniques ou œnologiques actuels. Aux vendanges en tris successifs à la parcelle succèdent des pressurages doux et des fermentations à basse température. Une vinification et un élevage sous bois, dans des fûts de plusieurs vins, en partie sous voile mènent à une absence de sulfites ajoutés jusqu’à la mise en bouteille. Il faut de la minutie et de la rigueur pour maîtriser les fermentations, assembler les différentes maturités récoltées, prolonger l’élevage pour que 7 à 10 pieds de vigne nous donnent une bouteille !

Pin It on Pinterest

Share This