14257466_720862774718927_6607775338871681634_o

Pressoir, maison vigneronne, Vic-la-Gardiole, Photo: Alain Campos

Les Journées du patrimoine réveillent chaque année le goût des Français pour leur histoire, les vieilles pierres et les portes qui s’ouvrent un instant sur des lieux invisibles. Il n’est qu’à voir le succès des visites organisées tout autour de Montpellier pour mesurer cet engouement.
Visite de domaines viticoles, vendanges participatives, expositions, balades et dégustations, la culture du vin s’est invitée sous de multiples formes à ces Journées, témoignant du poids historique et économique de la viticulture dans notre région, mais aussi de l’attachement affectif des languedociens à leur histoire collective. Ils y renouent pour une part avec leur histoire personnelle, souvent enracinée dans le passé viticole de leurs villages, au gré de noms évocateurs rappelés, de visages disparus ressurgis. La magie des Journées du patrimoine opère quand elle coïncide avec les vendanges actuelles, emplissant les visites d’odeurs de raisin fraîchement cueilli, de moût en fermentation qui s’échappent des caves entr’ouvertes, mêlant temps présent et temps retrouvé.
Rongeant mon frein depuis la naissance des Clos de Miège en 2013,  occupée à mes propres vendanges et vinifications, je n’ai pas résisté cette année à l’appel du savoir partagé, dans un grouillement d’initiatives tendues vers la mise en lumière d’un patrimoine vivant. L’affluence record du parcours organisé dans Vic-la-Gardiole me va droit au cœur. Elle témoigne d’un élan de villageois, de touristes, d’amateurs de vin réunis autour d’une histoire locale et viticole. La thématique 2016, « patrimoine et citoyenneté » n‘incitait pas à un rapprochement avec le vin. Nous avons néanmoins tissé des ponts, à travers les époques, depuis l’Antiquité.

En attendant un article complet, vous en retrouverez un résumé succinct, documents d’archives à l’appui :
sur Montpellier : http://www.mtp-info.fr/index.php/terroirs/vigne/10816-un-monde-viticole-retrouve-a-vic-la-garidole
Sur Sète et le Bassin de Thau : http://www.thau-info.fr/index.php/terroirs/viticulture/21505-un-monde-viticole-retrouve-a-vic-la-gardiole

La dégustation qui a suivi le parcours, offerte par Sabine Nadal, caviste en vins bios et nature au Placard à Pinard, nous a permis de conjuguer mots et écrits avec travaux pratiques autour de vins régionaux, et de l’Originel et Prima Ora, présenté pour la première fois à Vic. Un vin naturel, qui respecte l’environnement et le consommateur, un vin historique, qui appuie une culture du vin, dans le savoir-boire et connaître, un vin patrimonial, gardien d’un vignoble, de pratiques d’excellence et d’un cépage, de tout temps produit ici, le muscat à petits grains, n’est-ce-pas un vin citoyen ?

Un grand merci à tous, vicois depuis plusieurs générations ou d’adoption, touristes auvergnats, savoyards, belges et autres pour cette participation active, attentive et joyeuse! Vendangeons ensemble des savoirs viticoles.

Pin It on Pinterest