14045949_307192122972613_6502205094655228690_n

Fin du mois d’août, clap de fin pour quelques temps sur la présentation des cuvées, avec une première participation aux Estivales de Montpellier. Cette soirée dans la métropole clôture aussi un périple d’animations, de Grenoble à Paris, d’Herrebouc, dans mon Gers natal, à Montpellier, à la rencontre d’amateurs, de publics renouvelés, et de vignerons passionnants. Il est temps maintenant, revenue sur les terres littorales, de se consacrer à un patrimoine vivant … et agissant. Avec une très forte pensée pour mes amis, connaissances et vignerons grêlés le 17 août dans l’Est montpelliérain, en AOP Languedoc-Pic-Saint-Loup et Grés de Montpellier.

Fin août, c’est aussi le début d’une nouvelle campagne de vendanges et de vinification, toujours en tris successifs sur la vigne du Four, ainsi que sur la parcelle maritime, qui entre en (toute petite) production cette année. Elle a été la première vendangée hier matin, dans la fraîcheur de l’aube, apportant une concentration aromatique et une nervosité très intéressante pour le futur moût. La vigne a plus que résisté à l’oïdium, les principaux ravages venant de sangliers gourmands ou connaisseurs. Les grains petits mais en grand nombre, sans flétrissure nous offrent une récolte très saine. Clos de Miège: 1, maladies: 0. Nous avons gagné la bataille, menée tout en produits labellisés bio et préparations naturelles! En bouche, les raisins livrent une explosion d’arômes, plus intense encore qu’au Four. La vigne aoûte bien (1), les températures s’abaissent la nuit, la brise marine souffle. Le vignoble continue son évolution sans souffrir de la sécheresse.
Avec cette première récolte commencent des essais sur une macération à froid, menés par mon inspirateur technique, Benoît.  Des idée germent, au retour des vignes, en attendent le pressurage. Les essais de paillage s’avèrent concluants, la vigne est prête pour un enherbement réfléchi, voire une agroforesterie avec les essences présentes, des arbres très envahissants sur une partie de la parcelle! Premiers jets d’expériences à tenter, d’envies, d’observations à approfondir. Avec, en point de mire, la possibilité d’accueillir une expérimentation sur un muscat à petits grains … original. Cela va de soi aux Clos de Miège.

Un dernier mot pour vous dire encore merci pour toutes vos visites, ces échanges au-delà des frontières et des temps. Des Brésiliens, des Américains, des Japonaises, des jeunes qui  entament leur découverte du vin, des plus âgés qui retrouvent avec Prima Ora des goûts de leur enfance… Quel beau voyage! Et vos chaleureux commentaires, ainsi que ceux des AOC Languedoc, me vont droit au coeur, nourrissent la réflexion. A très bientôt sur des chemins très … patrimoniaux.

(1) La vigne atteint son complet développement. Le bois s’assombrit, vire au marron jusqu’à son extrémité. La vigne transforme alors les rameaux souples en sarments rigides et prépare ses réserves pour l’hiver.

Pin It on Pinterest