Pierre de Colbert

La famille de Colbert mène depuis 2008, dans sa folie montpelliéraine de la fin du XVIIe siècle, un projet baptisé  Vinofolia, « Un vignoble remarquable dans la ville de Montpellier en 2020 » . Projet de rénovation pour pérenniser un outil – une nouvelle cave, design et durable, des vignobles replantés, un souci environnemental fort  – , mais aussi projet de préservation d’un terroir, désormais au cœur de la métropole, d’une culture, à travers un oenotourisme ambitieux, « pour rêver le vignoble de demain ».
L’ancienne cave, de 1897, au milieu de l’espace de réception, n’était plus adaptée au travail viticole. Un nouveau chai, signé Sancie Matte de l’agence MDR,  recentre la production dans les vignes. Il répond à des exigences de qualité, pour révéler la typicité du terroir et des vins, en vinification et en élevage, avec 26 cuves inox, des pompes de réception de la vendange, un travail par petits lots. Il répond également à un souci écologique : gestion des effluents, économies d’énergie et d’eau ou climatisation naturelle, maîtrise de l’empreinte carbone. Construit dans le but d’obtenir la norme Haute Valeur Environnementale (HVE), ce chai déploie « deux corps de bâtiments enchâssés telle une structure monolithique ». La future enveloppe de tubes d’acier comportera une dimension végétale, fondant la cave dans le vignoble. La famille a investi 1,8 millions d’euros, sur fonds propres et avec une subvention européenne de 250 000 €, pour réaliser cette modernisation durable, dans tous les sens du terme. « Nous voulions que le chai soit beau, et intégré dans Flaugergues » » explique Pierre de Colbert, installé sur le domaine depuis 2002.
Le projet Vinofolia évoluant au fil des ans a débouché sur l’ambition de bâtir un vignoble remarquable, sur le modèle du Jardin remarquable existant. Il passe par la replantation de 10 ha autour du château, avec un nouveau cépage, le morrastel. Après palissage et irrigation de certaines parcelles, un travail sera mené sur l’équilibre du milieu (plantes auxiliaires, enherbement maîtrisé, haies) pour une conduite de la vigne respectueuse de la nature.
Dernier volet du projet, le Jardin des Vignes, « sas de découverte sensorielle et initiatique de la vigne et du vin » souhaité par Henri de Colbert, créera un lien entre jardin et vignoble.  Imaginé par la paysagiste Amélie Vallon, il assemblera cépages historiques et locaux et plantes illustrant les arômes présents dans les vins de Flaugergues.
Avec le breuvage, écho de son terroir, la famille de Colbert cultive un oenotourisme pionnier dans la région, décliné depuis plus de trente ans dans les visites de vignes, dégustations au caveau ou afterworks, à la table du Folia, mais aussi à la découverte d’un patrimoine viticole dont le château fait figure de gardien. Archives de vignerons, livres rares et marbres peints en sont un précieux exemple. Dernière-née, une nouvelle visite complète, De la vigne au caveau  fera découvrir la nouvelle cave avec le vigneron. A l’horizon 2020, le Château poursuivra la modernisation de son outil viticole, avec une ligne de mise en bouteille adaptée, une centrale d’azote. Il envisage la formation d’un vino Club pour les amateurs.
A Flaugergues, chaque génération réalise un projet qui laisse son empreinte. Vinofolia, par sa dimension, est porté par deux générations, Brigitte et Henri, Marie et Pierre, réunies. A la question de savoir s’ils se sentent propriétaires à part entière du lieu, ou dépositaires d’un patrimoine remarquable à transmettre, la réponse de Pierre de Colbert fuse : « Mon père vous répondrait sans hésiter que nous ne sommes que les dépositaires actuels de Flaugergues », un maillon passeur de patrimoine, sans cesse précurseur.

Le vignoble
Sur le terroir historique de La Méjanelle, qui a fait battre le cœur des AOC Languedoc, des terrasses de galets roulés sous influence marine
Palette de cépages pour épouser le terroir : grenache noir,syrah, mourvèdre, rolle, cinsault, viognier , marselan, merlot et muscat à petits grains + ariarnoa, egiodola
Vins AOP Languedoc Grés de Montpellier et IGP pays d’Oc qui expriment le terroir : de la fraîcheur avec des tanins soyeux et des arômes de fruits, une structure plus charnue en haut de gamme, avec des arômes fumés et épicés

Le château de Flaugergues en chiffres 
320 ans de tradition familiale viticole dans une folie de la fin du XVIIe siècle
2 étoiles au Guide Vert Michelin et 30 ans de classement Monument Historique
1,5 million d’euros de CA consolidé
160 000 bouteilles dont 65% vendues à l’export dans 17 pays (30% en Chine)
25 ha de vignes cultivées sur les communes de Montpellier et Mauguio
27 ha de verdure dans Montpellier (dont 4 ha de jardins)
60 000 visiteurs

Visite de la nouvelle cave :
Vins &Vignes : 10 €/pers (visite des vignes, de la cave et découverte de 3 vins, 1h30), Saveurs des Vignes 20 €/pers (visite des vignes, de la cave +  découverte de 3 vins avec produits du terroir 1h30 et visite libre des jardins),
De la Vigne au Caveau : 35 €/pers, visite VIP avec le vigneron : de la cave, des vignes, du  château et dégustation de 5 vins avec des produits du terroir (2h30 + visite libre des jardins).
Visites en groupe (min 10 pers.) du mardi au vendredi et le samedi après-midi, sur réservation à visiter@flaugergues.com

Article paru le 20 juin 2016 dans Mtp-Infos et Thau Infos

Pin It on Pinterest